Le Temple de la Forme / Blog / Mieux connaître

Les filières énergétiques

La fibre musculaire a besoin d'énergie pour pouvoir se contracter. En fonction de l'intensité de l'effort et de sa durée, découvrez quelle type de filière énergétique l'organisme utilise pour fournir de l'énergie aux muscles en activité.

Mieux connaître
Publié il y a plus de 3 ans
10384 visualisations
Les filières énergétiques

L'Adénosine Tri-Phosphate (ATP)

L'alimentation équilibrée apporte à l'organisme les glucides, lipides et accessoirement protides qu'il utilisera pour se fournir de l'énergie. Toutefois, cette énergie potentielle ne peut être utilisée directement par les cellules. Elle devra préalablement être extraite du substrat puis sera stockée dans un composé intermédiaire : l'ATP. C'est la scission d'un élément phosphate de cette molécule d'ATP (l'Adénosine Tri-Phosphate devenant alors de l'Adénosine Di-phosphate + 1 élément phosphate) qui, en dernier recours apportera TOUJOURS l'énergie necessaire à la contraction musculaire. L'ATP devra alors être re-synthétisé pour à nouveau pouvoir être utilisé.

Cette re-synthèse de l'ATP va s'opérer de plusieurs manières.




Il est classique de distinguer 3 principales formes de réactions chimiques intra-cellulaires distinctes aboutissant à cette re-synthèse.

Le processus normal est appelé filière aérobie parceque les réactions chimiques en question s'effectuent en présence d'oxygène. Dans cette filière, les glucides, les lipides et éventuellement les protides seront dégradés au sein de ce que l'on appelle des mitochondries (cycle de Krebs) et chaque molécule de substrat utilisé produira alors de nombreux ATP (1 glucose donne 38 ATP). Les produits terminaux de cette filière sont du gaz carbonique et de l'eau.

Cette filière présente l'avantage d'avoir un rendement élevé et de na pas générer de produits terminaux toxiques mais sa puissance est limitée et son délai de mise en route important. Ainsi, lors d'une activité d'intensité élevée ou nécessitant un apport énergétique rapide, l'organisme devra re-synthétiser l'ATP autrement.



La filière anaérobie lactique portant également le nom de glycolyse anaérobie lactique est pour l'organisme un moyen (supplémentaire) de se fournir de l'énergie dans des quantités plus importantes et avec un délai de mise à disposition plus court que par la seule filière aérobie. L'oxydation du glucose se fera alors en l'absence d'oxygène : la molécule de glucose devenant alors deux molécules d'acide lactique. La réaction s'arrête là et l'acide lactique, produit terminal de cette réaction va s'accumuler et augmenter l'acidité cellulaire, laquelle va finir par perturber l'activité musculaire si elle dépasse un certain stade. Il faut noter que cette filière est peu rentable au vu du nombre d'ATP produit par unité de substrat utiisé (2ATP seulement pour le glucose provenant de la circulation sanguine, 3 ATP pour le glycogène cellulaire) et est d'une endurance limitée. L'acide lactique devra de plus être évacué.



L'organisme a à sa disposition un troisième système lui permettant la re-synthèse de l'ATP. Il s'agit de la fiière anaérobie alactique.

Comme son nom l'indique, celle-ci s'effectue en l'absence d'O2 et sans produire de lactates. (la re-synthèse de l'ATP s'effecue à partir de la créatine phosphate qui est présente au sein même de la cellule au repos). Elle sera mise à contribution dans le cadre d'efforts violents nécessitant une énergie immédiate (puissance disponible très importante et délai de mise en route nul). Celle-ci ne fonctionne par contre que très peu de temps, n'a pas un bon rendement au regard du nombre d'ATP obtenu par unité de substrat (1ATP pour 1 CP) et créé un deficit en oxygène*.

Il est important de comprendre que ces trois filières fonctionnent en même temps mais en fonction de l'effort fourni, l'une ou l'autre devient prioritaire. Un effort explosif (maximum 6/7 secondes) et d'intensité maximale fera appel à la filière anaérobie alactique. Un effort maximal maintenu 1 minute à 1 minute 30 secondes sollicitera prioritairement la filière anaérobie lactique. Enfin, les efforts de type endurant, d'une intensité forcément moindre laisseront le temps à l'organisme d'acheminer l'oxygène jusqu'aux cellules musculaires et permettront alors la mise en route de la filière normale : la filière aérobie.



* La notion de dette d'oxygène :

Les adaptations cardio vasculaires à l'effort (permettant à l'organisme d'apporter le surplus d'oxygène demandé par l'activité physique réalisée aux cellules musculaires) durent plusieurs minutes. L'organisme va faire face à cette carence en O2 en utilisant les filières alactiques pour re-synthétiser l'ATP. Il y fera également appel au cours de l'activité si l'intensité augmente pour compenser la faible puissance de la filière aérobie.
L'organisme va alors contracter une dette d'oxygène qu'il devra en quelques sortes rembourser. Cela se fera soit au cours de l'exercice, soit après l'exercice.

Administrateur du site, + de 10000 cours donnés, et au moins autant de contributions dans le forum depuis la création du site, il y a près de 20 ans !
Coach Sportif diplômé d'état
Rubriques
Anatomie
Outils
Quelques utilitaires pratiques : calculateur de calories, test de Vo2max, détermination des plages de fréquence cardiaque optimales, ...
Mieux connaître
Mieux connaître son corps pour améliorer ses performances ou sa forme physique
FitNews
L'actu du fitness et du site
Les tuyaux du coach
Mythe ou réalité ?
Beaucoup d'infox circulent dans le domaine de la Forme : produits miracles, ... L'oeil du pro pour avoir des vraies infos !
Nutrition
Conseils pratiques en nutrition, l'alimentation et l'hydratation du sportif
Maigrir
Pour celles et ceux qui veulent perdre du poids durablement
Programmes d'entraînement fitness
Exemples de programmes d'entraînement fitness pour ceux qui souhaitent modeler leur corps et améliorer leurs capacités cardio vasculaires
Entraînement cardio
Conseils, programmes et méthodologie de l'entraînement cardio vasculaire pour augmenter son Vo2Max ou simplement être en Forme
Programmes d'entraînement cardio
Exemples de programmes et de plans d'entraînement cardio vasculaires afin d'améliorer ses capacités d'endurance ou son VO2Max.
Stretching, étirements
Exercices d'étirement et d'assouplissement expliqués pour les différents groupes musculaires
Musculation
Conseils, actu, matériel
Méthodes musculation
Les principales méthodes de musculation. Exemples et conseil de mise en oeuvre.
Débuter en musculation
Débuter en musculation avec les bons conseils, les bonnes informations
S'entraîner à la maison
Conseils pratiques pour un entraînement efficace à la maison
Exercices sans matériel
S'entraîner à la maison sans matériel
Exercices pour les abdominaux
Exercices pour les pectoraux
Exercices pour les muscles des épaules
Exercices pour les cuisses et les fessiers
Exercices pour les muscles du dos
Exercices pour les triceps
Exercices pour les biceps
Exercices pour les muscles adducteurs
Muscles de l'intérieur des cuisses
Exercices pour les muscles moyens et petits fessiers
Muscles abducteurs, situés à l'extérieur de la hanche
Exercices pour les muscles de l'avant-bras
Exercices pour les mollets
Blessures, pathologies
Traumatologie, blessures et pathologies liées à la pratique sportive
Séniors
Conseils pour une pratique sportive adaptée aux séniors et pour apporter de la vie aux années
Informations générales
Informations concernant le fonctionnement du site
Récemment commenté